Membres

  • Pier-André Bouchard St-Amant est économiste et professeur de finances publiques à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Ses intérêts de recherche portent sur l’enseignement supérieur, la fiscalité et les mathématiques appliquées aux politiques publiques. Il est membre du CIRANO, du LIRES, de la Commission mixte internationale et de l'Observatoire québécois sur les inégalités. Il est récipiendaire de quatre prix du gouvernement fédéral pour des réformes de programmes publics.

  • Yanick Wilfred Tadjiogue Agoumfo est étudiant au Doctorat en finances publiques à l'École nationale d'administration publique. Il est aussi membre du LIRES. Intéressé par l’évaluation des politiques publiques, il étudie actuellement la fiscalité optimale dans le cadre de son projet de thèse de doctorat. Il adapte notamment les travaux Mirlees au contexte fiscal québécois et canadien. L'objectif du projet est de concevoir un modèle fiscal optimal permettent de concilier l'efficacité de l'économie et l'exigence d'équité des politiques fiscales. Ses derniers travaux portent sur la prévision des effectifs étudiants et du financement des universités québécoises à moyen et long terme.

  • Franck Aurélien Tchokouagueu est étudiant au doctorat à l'ÉNAP. C'est un spécialiste de la gestion du risque. Ses travaux portent sur l'optimisation des mesures de gestion et de préventions des politiques d'inondations.

  • Camille Fortier-Martineau est étudiante à la maîtrise en administration publique à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Ses travaux portent sur le programme d’Aide financière aux études (AFE) au Québec, et aussi sur les programmes similaires dans les autres provinces.

  • Guillaume Dumais est étudiant à la maîtrise en économique à l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts universitaires portent sur les finances publiques ainsi que l’économie de l’environnement. Ses plus récents travaux portent sur la modélisation des conséquences socio-économiques des mesures de prévention et de gestion des inondations dans le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu. Il travaille également au développement d’un modèle d’équilibre général calculable intégrant le marché du carbone à l'économie du Québec. Il collabore également au développement de modèles de prévision des effectifs étudiants et du financement des universités québécoises.

  • Lucie Raymond-Brousseau est étudiante à la maîtrise en économie à l'Université du Québec à Montréal. Ses travaux portent sur les prévisions des effectifs universitaires de long terme pour la province de Québec, les politiques de financement des universités et les politiques de financement de Collèges et CÉGEP. Son mémoire porte sur le rôle des universités au Québec et la mobilité sociale intergénérationnelle

  • Laurence Vallée est étudiante au baccalauréat en économie à l'Université du Québec à Montréal. Ses travaux portent sur les prévisions des effectifs universitaires de moyen-terme pour la province de Québec, les politiques de financement des universités et les politiques de financement de Collèges et CÉGEP.

  • Ariane Campeau est économiste et analyse de recherche à la Commission de la construction du Québec. Elle est également assistante d'enseignement à l'ÉNAP et agit à titre d'experte conseil sur divers dossiers de nature opérationelle et de substance quantitative.

Membres passés

  • Alexis-Nicolas Brabant est détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sociologie. Auparavant assistant de recherche au sein du GREPA, il est maintenant analyste de politique à Emploi et développement social Canada. Ses travaux ont porté sur le financement des universités, sur les analyses de politiques d'immigration et sur le déploiment de la téléphonie 5G sur le territoire de la Ville de Montréal.

  • Hugo Morin est économiste et chargé de cours à l'ÉNAP. Ses travaux au GREPA ont notamment porté sur les simulations de réformes au programme de prêts et bourses.

  • Éric Germain est ingénieur et réalise des mandats en analytique de données chez Alithya. Au GREPA, il aura notamment programmé un simulateur de réformes aux politiques de financement des universités.

  • Adelphine Kabedi est étudiante à la maîtrise en économie à l'Université du Québec à Montréal. Ses travaux avec le GREPA portent sur les prévisions d'effectifs universitaires et sur la gestion des inondations.